Suivez-nous

fr Français
GO UP
destinations possibles

Les destinations possibles pour les Français en temps de COVID-19

Ces derniers jours, les annonces concernant la réouverture de certains pays au tourisme se sont multipliées. Voici un récapitulatif des destinations possibles en ces temps de COVID-19.

La Grèce, une des destinations possibles à nouveau

La direction de l’aviation civile grecque a annoncé la suppression de la quarantaine obligatoire de sept jours le 19 avril. Elle concerne les voyageurs « résidents permanents des pays membres de l’Union européenne, de l’espace Schengen, du Royaume-Uni, des États-Unis, d’Israël, de Serbie et des Émirats arabes unis ». Ainsi, les touristes devront dorénavant prouver avoir reçu deux doses du vaccin avant de pouvoir partir pour la Grèce. Auquel cas il faut prouver être négatif à un test de dépistage du COVID-19 de moins de 72 heures.

Un assouplissement des mesures au Danemark

À partir du 21 avril, le Danemark entamera un allègement progressif des réglementations concernant les voyages à l’étranger. L’objectif est de permettre une circulation des voyageurs européens sans quarantaine à partir de fin juin. Toutefois, la suppression progressive de la quarantaine imposée dépendra de la destination. Il est à noter qu’un test négatif restera un préalable à toute entrée dans le pays.

Israël, une des destinations possibles sur plusieurs étapes

L’ouverture du pays s’effectuera en plusieurs étapes. Ainsi, à compter du 23 mai prochain, les groupes vaccinés de touristes étrangers pourront entrer dans le pays. Cependant, le gouvernement prévoit un nombre limité de groupes autorisés à arriver à cette date. Il pourra augmenter selon la situation sanitaire et la progression du programme. En ce qui concerne les voyageurs individuels, ils seront autorisés à entrer en Israël dans un second temps.

Malte, reprise de l’activité touristique internationale sous certaines conditions

Le gouvernement de Malte vient d’avancer la date du 1er juin 2021 pour la réouverture des activités touristiques internationales. Cette reprise se fera selon certaines conditions. Dans le but de limiter autant que possible tout risque de propagation du virus, cette destination ne sera pas ouverte à tous les voyageurs. En effet, les autorités vont s’appuyer sur des critères se traduisant par un « système de couleurs » (zone rouge, orange ou verte).

Sri Lanka, des mesures plus souples

On peut également noter un assouplissement des mesures sanitaires du côté du Sri Lanka. La quarantaine ne s’applique pas aux voyageurs testés négatifs à l’arrivée. Toutefois, si le tourisme est désormais possible, les touristes devront rester dans des « bulles de sécurité COVID » pendant leurs déplacements. Après une journée de quarantaine seulement, les voyageurs vaccinés pourront prochainement visiter l’île sans devoir séjourner dans les « bulles de sécurité COVID ». Il convient tout de même d’attendre la confirmation officielle.

Croatie, une des dernières destinations possibles

Depuis le 1er avril, les touristes vaccinés qui se sont rétablis d’une infection à la COVID-19 et qui présentent un test PCR ou un test antigénique négatif (de moins de 48 heures) sont autorisés à entrer en Croatie. Ceux ayant contracté la COVID-19 dans les six derniers mois tout comme les personnes vaccinées sont dispensés de l’obligation de présenter un test PCR négatif. Dans le cas des personnes présentant des résultats de tests antigéniques et séjournant en Croatie pour plus de 10 jours, il faudra effectuer un nouveau test dans les 10 jours suivant l’arrivée.

Vous n'avez pas la permission de vous inscrire